lundi 23 juillet 2007

Mille et uns jours

lundi 23 juillet 2007

IL est des jours où le bleu du ciel se fait lourd,
où le temps vacille entre les nuances du gris et les réverbérations du rouge,
où les mots se font intrus,
où les secondes se font siècles et les minutes se font millénaires.

Il est de ces jours où Dire veut dire se Taire
où les mots se font supplice et les phrases se font tyran
où l'enchevêtrement des verbes se fait tenture
où le brassage des noms se fait meurtrissures

Il est des jours où Bouger veut dire Immobile
où les gestes sont mats
où les remaniement ne font plus éclats
où les commotions de la peau sont les seuls témoins du souffle qui perdure

Il est des jours où le ciel est échancré de mille rides
où la senteur du jasmin ne semble plus un parfum
où l'horizon incertain est rapiécé du déraillement du destin
où la vie malgré elle gagne en bonhomie et se fait débonnaire

Il est des jours où les nourrissons se font quinquagénaires
où les enfants naissent avec des rides aux fronts
où la délivrance des accouchements se font des mises au monde de morceaux de pains

Il est des jours où les bonnes intentions sentent la déchirure du mensonge
où les joies fleurissent dans les trahisons
où la resignence du crime passe par le complot d'un autre

Il est des jours où Etre veut dire Disparaître ...comme espérer le lever du jour au coucher de la nuit

4 commentaires:

josiane a dit…

superbes vos poèmes ! je découvre !

Mocka a dit…

merci
joyeux anniversaire!
et bienvenue

Nanou a dit…

Bonjour Mocka, et merci de ton passage sur mon blog. J'ai beaucoup aimé ce poème. Bravo.
Nanou

Mocka a dit…

@Nanou: nannou c'est le 2ème petit nom de mon meilleur ami.mon 1er à moi.oui oui.ms chut!
bienvenue

 
ANATOPIE © 2008. Design by Pocket