mardi 1 juillet 2008

Bonheur Noyé

mardi 1 juillet 2008
Photo de JS Monzani

Il choisit toujours la solution la plus compliquée , l’inexorables lois de tout parfait. Jamais il n’aurait songé, que le sang pourrait régurgiter dans ces veines collabées.
Pourtant , depuis ce jour il était comme happé, aspiré , dévoré .
De l’eau à perte de vue, et une émotion qui remonte jusqu’aux tréfonds.Oui il l’aimait.
Plusieurs mois ont passé.Ils se sont croisés, décroisés, recroisés. Ils n'osait pas se l'avouer , parce qu'il ne faut pas parce qu'ainsi il n'était plus lui. Pourtant, un soir il a fait un rêve bizarre. C'était cet énorme château à moitié noyé, recouvert mais qui émergeait , flottait en tergiversation et divaguait. Il n'avait point compris .Mais aujourd'hui il sait. La vérité s'est dénudé: Le bonheur c'est d'être chez soi dans ce qu'on fait, dans ce qu'on dit , dans ceux avec qui on est.Le bonheur c'est cette bâtisse qu'on crée , enveloppe tout ce qu'on est .Le bonheur c'était ce château qui divaguait.Le bonheur c'était en elle qu'il aurait trouvé.


Pour paroles plurielles

17 commentaires:

SiL a dit…

Rechercher l'adéquation harmonieuse entre le projet que l'on mène et l'ensemble où il s'insère, voila l'acte morale par excellence - Confucius.
::::

Bonjour Mocka, en lisant ce bonheur noyé, cette citation lue récemment m'est revene en tête.

Bien à toi. Merci pour ton petit commentaire, en passant.

Mocka a dit…

Et cela s'apprend
pcq il faut bien louvoyer pour y arriver!

Heureuse de me retrouver sur ta "Rose des Vents"
Reviens vite
bises

Yas a dit…

Elle est revenue...


Welcome Back.

Mocka a dit…

je découvre tes dessins
Vraiment pas mal

Yas a dit…

Thanx.

Mais comme je le dis " I'm not a drawer"... ce sont des simples delires.

Ps: Demoniac est pour la colere qui a engendre le dessin.

jean-philippe a dit…

oh !! je vous retrouve enfin !! un bien beau billet métaphorique à souhait !! je vous souhaite un bien bel été !!

Mocka a dit…

Quelle belle surprise!!
je te souhaite de bien belles vacances
au plaisir

Maxime a dit…

Lu, relu, et re-relu, j'ai.

Mouais... Voilà une histoire qu'elle m'a fait soupir et réfléchir... (Sourire...)
A la fin, j'étais limite kleenex.
-----
Le début, "les inexorables lois du tout parfait"... Déjà, ça interroge... Ce n'est pas forcément la solution la plus compliquée. Pas la plus facile, non plus, il est vrai...
Le sujet est vaste, et nécessiterait tout un débat.
(Quelqu'un aurait-il, à tout hasard, le numéro de portable de Confucius ?)
-----
Les petits bonheurs, et le Bonheur...
Là aussi, la question peut être posée... N'est-elle pas ?
-----
Et puis : "Le bonheur c'était en elle qu'il l'aurait trouvé."
Peut-être...
-Est-ce trop tard ?
La situation n'en est pas moins émouvante, touchante...
-----
En fait, perso., il me semble vivre un peu cela en ce moment...
Bon... Bonheur noyé ? Je ne sais...
------
Un maxi-sourire pour ensoleiller ton coeur...

Maxime a dit…

La couleur du bonheur varie avec le temps...
Et le fond de sa quête, conséquemmment.
- Conmaximus

Mocka a dit…

Une quête ou un "ideal de l'imagination "comme le considérait Kant ,
irréalisable pcq introuvable?dc le bonheur est frustration ?

Le bonheur ou de petits bonheurs,
Le morceau est un tout ou le tout est fait de morceaux?
je suis de ceux qui croient encore qu'on est nous mm des fragments dEtres.qu'on Est heureux qd on arrive à faire de tous ces fragments un Tout.Une sorte de puzzle ou chaque pièce est à, un instant donné, à sa place.make sense?
la liberté est UN bonheur, L'Amour est Un bonheur,etc
On ne peut être Amoureux et libre en mm temps Non?dc le Bonheur est une intermittence de Bonnes-Heures?


Puisse ton Chateau réemerger Cher Maxime, peint de ttes les couleurs qui font ton Bonheur! Amen

Elseneur a dit…

"Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais", écrivait Baudelaire, probablement mes vers préférés de toute son oeuvre. Je n'y ai pourtant pas repensé depuis des années, jusqu'à ce que je lise ton texte, qui les a fait soudain ressurgir. Alors merci mille fois.

Je rebondis aussi sur ta question de savoir si on peut être amoureux et libre en même temps. Etre libre c'est être seul à décider de ce qu'on fait ou ne fait pas, ce n'est pas incompatible avec l'état amoureux, non ? (ceci n'est qu'un humble avis personnel). Quant à savoir si on peut être à la fois heureux et amoureux, c'est une autre histoire...

Mocka a dit…

L'amour a bien des visages ...
je le voie comme une sorte d'oubli de soi ds l'autre .meme si ce n'est qu'une recherche de soi ds l'autre!
On se perd (à mon sens)plus que l'on retrouve.la réciprocité des sentiments y joue bq certes. peut être est-ce ceci qui rend l'amour heureux ?
merci pour ces pas qui t'ont amenés vers ces pages.
amicalement
mocka

Anonyme a dit…

"je le voie comme une sorte d'oubli de soi ds l'autre."
Peut-être que :
"Donner n'est pas se donner.
Qui se donne se quitte,
Et qui se quitte...
Se perd d'autant."
Mais si l'autre sait vraiment nous aimer, il saura de façon délicate et subtile faire en sorte de nous recentrer en positivité.
N'est-ce pas aussi l'art d'aimer ?

Anonyme a dit…

"je le voie comme une sorte d'oubli de soi ds l'autre."
Peut-être que :
"Donner n'est pas se donner.
Qui se donne se quitte,
Et qui se quitte...
Se perd d'autant."
Mais si l'autre sait vraiment nous aimer, il saura de façon délicate et subtile faire en sorte de nous recentrer en positivité.
N'est-ce pas aussi l'art d'aimer ?

maxime a dit…

"je le vois comme une sorte d'oubli de soi ds l'autre."

Peut-être que :
"Donner n'est pas se donner.
Qui se donne se quitte,
Et qui se quitte...
Se perd d'autant."
Mais si l'autre sait vraiment nous aimer, il saura de façon délicate et subtile faire en sorte de nous recentrer en positivité.
N'est-ce pas aussi l'art d'aimer ?

Bonjour Toi !

maxime a dit…

"je le vois comme une sorte d'oubli de soi ds l'autre."

Peut-être que :
"Donner n'est pas se donner.
Qui se donne se quitte,
Et qui se quitte...
Se perd d'autant."
Mais si l'autre sait vraiment nous aimer, il saura de façon délicate et subtile faire en sorte de nous recentrer en positivité.
N'est-ce pas aussi l'art d'aimer ?

Bonjour Toi !

Mocka a dit…

C'est tout l'art d'aimer et de S'aimer soi mm aussi.« La personne n’existe que vers autrui, elle ne se connaît que par autrui, elle ne se trouve qu’en autrui »comme disait Mounier.

"si l'autre sait vraiment nous aimer"dis-tu. choisit-on vraiment cet "autre" où devraiy-t-on juste le subir, subir notre amour pour lui ou son amour pour nous?
Il y'a du chemin (je parle pour moi of course!)à faire pour..
Savoir aimer
savoir se faire aimer
savoir aimer la bonne personne
et ne pas tomber dans l'excès dont tu parlais si bien sur ton blog!

bisou affectueux

 
ANATOPIE © 2008. Design by Pocket